TRANSPIRATION EXCESSIVE (HYPERHIDROSE)

transpiration hyperhidroseL’hyperhidrose représente une production excessive de sueur par les glandes sudoripares réparties sur l’ensemble du corps mais de densité plus importante au niveau des aisselles et des régions palmo-plantaires. L’hyperidrose est accentuée par la chaleur, l’effort, le stress et les émotions.

Elle peut dans certains cas, lorsqu’elle est sévère, altérer la qualité de vie des patients et conduire même à l’isolement social.

En cas d’échec des traitements topiques antiperspirants à base de sels d’aluminium, une injection de toxine botulique (Botox) peut être envisagée au niveau des aisselles. Celle-ci est rapidement efficace, sûre et peu douloureuse. L’autorisation de mise sur le marché dans cette indication a été obtenue en France en 2003.

Réservez votre séance au cabinet du Docteur Delorme

La toxine botulique se fixe au niveau des récepteurs des terminaisons nerveuses qui entourent la glande sudorale empêchant la contraction d’un certain type de cellules stimulant les glandes. Ainsi, la sueur n’est plus excrétée.

L’efficacité du traitement apparaît en quelques jours et perdurent 8 mois. Les réinjections se font à partir du moment où la transpiration réapparaît et dès que le patient est demandeur, en moyenne une fois par an.

La ionophorèse est une technique particulièrement indiquée pour les patients qui souffrent d’une hypersudation des mains et / ou des pieds (à l’origine d’un aspect mouillé) parfois malodorante.

Cette méthode de traitement, assez ancienne, consiste à plonger les mains et les pieds dans des bacs et les exposer à un courant électrique véhiculé par l’eau.

Le mode d’action reposerait sur l’obstruction des canaux des glandes  sudoripares par les ions chargés électriquement et mise en mouvement par le courant électrique. Le traitement nécessite plusieurs séances rapprochées au début puis des séances d’entretien sont pratiquées à la demande du patient(quand en ressent le besoin), et sont souvent espacées de plusieurs mois.

Les séances de ionophorèse sont prises en charge par la sécurité sociale.