L’eczéma atopique

L’eczéma atopique

Ce qu’il faut savoir…

Aussi dénommée dermatite atopique, cette maladie de peau touche environ 20 % des nourrissons de moins de 2 ans. Il existe une prédisposition génétique. Cette forme d’eczéma survient en effet chez des enfants eux-mêmes prédisposés aux allergies, asthme ou rhinite allergique.

L’eczéma apparait sous forme de plaques sèches ou suintantes , voire vésiculo-bulleuses, qui démangent avec une nette prédilection pour le visage et les plis de flexion.

L’évolution est chronique marquée par la survenue de poussées entrecoupées de remissions pouvant durer plusieurs mois.
Généralement l’eczéma régresse spontanément vers l’âge de 4 ans.

Certains facteurs peuvent déclencher une crise : la chaleur, la sueur, le stress, une allergie, une sècheresse cutanée marquée.
Le traitement repose sur une bonne hydratation quotidienne de la peau et l’application de crèmes prescrites par le médecin (le plus souvent cortisonée).

Il est formellement interdit à toute personne ayant un bouton d’herpès, d’embrasser un enfant porteur d’un eczéma atopique.
Il est conseillé de ne pas prendre ou donner de bain trop chaud et prolongé, de choisir un pain ou un gel surgras pour la toilette (hypoallergénique), de privilégier le port de vêtements en soie et coton (éviter la laine et les tissus synthetiques).
Sur le plan alimentaire, aucun regime n’est recommandé en systématique mais sur ce type de terrain , il est plus prudent de ne pas introduire trop tôt la diversification alimentaire.